Des insectes dans nos assiettes !

Gâteaux aux insectes

Gâteaux aux insectes

Les insectes sont souvent vu comme gênants et peu appétissants mais pourtant, dans le monde, ils régalent déjà les papilles de milliards d’êtres humains dans de nombreuses régions d’Asie, Afrique et en Amérique latine.

L’ONU recommande leur consommation; en effet, le taux de protéine des insectes (comestibles bien sûr) est nettement supérieur à celui des végétaux et des viandes et contiennent très peu de matières grasses.

 

Donc les insectes sont sains et parfaits pour garder la ligne, mais qu’attendent les français ?

Nous avons découvert le site Mangeons-des-insectes.com qui commercialise ces petites bêtes. C’est la marque Micronutis qui propose des insectes comestibles de haute qualité, nés et élevés en France ! Ils proposent également des menus complets à reproduire :

– En entrée : une salade d’insectes et chèvre chaud
– Pour le plat : des raviolis chinois aux grillons et vers de farine
– Et pour le dessert : pancakes aux insectes caramélisés

D’autre part, d’ici une trentaine d’années, nous serons 9 milliards. Certains se demandent alors si l’entomophagie (consommation d’insectes) ne va pas devenir la viande de demain. La production de la viande sera insuffisante pour nourrir les milliards d’être humains restants sur Terre. L’entomophagie serait donc la meilleure alternative 100% naturelle pour satisfaire les besoins de tous.

Bavarois aux insectes

Le bavarois aux insectes de Miguel Prosper

En France, quelques chefs, pionniers en la matière, osent les cuisiner. C’est le cas du chef Michel Prosper (chef à domicile à Trappes) qui s’explique : « Les a priori sont encore très forts et les gens restent méfiants mais une fois présentés de manière plus alléchante, ils se laissent tenter, explique le chef. Je commence toujours par des criquets qui ont un goût de pomme de terre ou les grillons qui ont un goût de noisette. D’autres sentent le fromage ou le miel. Comme dans n’importe quelle cuisine, place à l’imagination et à la créativité. Il suffit de les péparer avec des goûts similaires. Ils s’accommodent très bien en sucré ou en salé. »

Et vous, oserez-vous sauter le pas et tenter la cuisine aux insectes ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *